Insurance

May 7 2018

Portrait de Richard Virenque, car insu.#Car #insu

Richard Virenque

Repиres

On ne prйsente plus guиre Richard Virenque, surnommй Taram par ses coйquipiers de la grande йpoque Festina. Taram, comme Taram et le chaudron magique. Mкme s’il reste йtonnament populaire, il est devenu pour beaucoup le symbole du dopage dans le cyclisme. A l’insu de son plein grй, cela va sans dire. Pour ceux qui ne le connaitraient pas, voici quelques repиres.

  • 1994 : йmeut son public en signant un chиque de 250.000 Francs (environ 38.000 euros), reprйsentant le montant de ses primes du Tour de France, au bйnйfice des victimes du gйnocide rwandais. On apprendra au cours de l’instruction de l’affaire Festina que ce montant venait en fait des caisses de la sociйtй Festina.
  • 1995 : s’implique dans le comitй de soutien de Jacques Chirac а l’йlection prйsidentielle. L’emblкme du futur Prйsident est une pomme. Rien а voir avec une quelconque substance dopante. Des effets euphorisants sont toutefois dйcelables quelques temps plus tard. Il dйclare ainsi juste avant le Tour de France : “Indurain ne me fait pas trembler.” On ne peut en dire autant de la Colombie oщ se dйroulent les Championnats du Monde. Il hйsite longtemps avant d’y aller .
  • 1998 : annйe de sa consйcration. Plutфt habituй aux unes de L’Equipe, il fait une entrйe fracassante а la une de journaux rйputйs sйrieux comme Le Monde ou encore de nombreux “news-magazines” grвce а l’affaire Festina. Il envisage de s’offrir “de belles vacances au soleil” grвce aux procиs qu’il compte intenter а ceux qui l’accusent de dopage. Il devient aussi une vedette des Guignols de l’Info sur Canal +. Un aperзu de cette йtй torride est consignй sur la page Actualitйs.
  • 1999 : trouve refuge dans l’йquipe italienne Polti et devient йcrivain. En mai, il soigne une allergie au pollen en prenant un spray contenant des corticoпdes . On ne sait s’il a contractй cette allergie lors de sa garde а vue dans le cadre de l’affaire Sainz-Lavelot . Son йquipe ne s’en emeut pas et le soulage de 100.000 FRF pour avoir eu recours aux service du bon Dr Mabuse .
  • 2004 : passe pour un soir а l’Olympia pour annoncer la fin de sa carriиre sportive. Il est invitй par Nicolas Sarkozy sur le plateau de Vivement Dimanche.
  • 2005 : aurait abandonnй la littйrature. Il est aperзu faisant du vйlo auprиs de Nicolas Sarkozy, ex et futur Ministre de l’Intйrieur qui souhaite ainsi promouvoir la rйinsertion des multi-rйcidivites du sport. Richard Virenque devient consultant auprиs d’Eurosport. Son expйrience d’йcrivain et de cycliste en fait un tйmoin privilйgiй qui n’hйsitera pas а dйnoncer le dopage qui gвche le beau spectacle qu’est le Tour de France. Il aurait йgalement йtй aperзu dans l’йmission de tйlйvision Fort Boyart sur une chaоne concurrente. Bel exemple de rйinsertion.
  • 2006 : poursuit sa rйinsertion dans la tйlйrйalitй. On le voit dans “Je suis une cйlйbritй, sortez-moi de lа”, qu’il remporte. Aucune suspicion de dopage ne viendra entacher cette victoire. Quelques mois plus tard, il tombe sur la tкte.
  • 2007 : bien remis, il se lance dans la campagne de Nicolas Sarkozy. Brigue-t-il un poste de Ministre des Sports ? C’est Roselyne Bachelot qui l’aura. Il rate aussi le secrйtariat d’Etat aux sports. C’est Bernard Laporte qui en hйrite. Peut-кtre Paris йtait-elle trop loin de la Suisse oщ il a trouvй refuge fiscal ?
  • 2009 : en mai, son yacht, le “P’tit bonheur” brule et coule dans le port d’Hyиres. Il rebondit dans la diйtйtique en lanзant une boisson йnergйtique dont il fait la promotion sur le Tour de France avec son conseiller communication et relations presse Emmanuel Potiron .
  • 2013 : sur les traces de Gйrard Depardieu, l’ancien exilй en Suisse, jette son dйvolu sur la Belgique. Manifestement, il prйfиre l’impфt belge а l’impфt franзais.

Littйrature

L’йtй 1998 lui ayant donnй l’occasion de relвcher son entrainement sportif, Richard Virenque en profite pour prendre la plume. Rйsultat, l’annйe suivante sort en librairie “Ma Vйritй”. Il n’obtiendra pas le prix Goncourt mais la critique qu’en fit le site “cyclisme-dopage.com” resta pendant de long mois la page la plus visitйe du site. Elle est toujours en ligne : cliquez ici ! Plus tard, а la page 136 de Plus fort qu’avant (voir ci-dessous), Jean-Paul Vespini йcrit : “Au fond de lui-meme, Richard ne souhaitait pas la sortie de cet ouvrage, qu’il ne revendique pas aujourd’hui.” Le rembourse-t-il ?

Lassй de la plume, il confie au journaliste Jean-Paul Vespini le soin d’йcrire son second ouvrage intitulй Plus fort qu’avant. En clair, s’il ne s’йtait pas dopй, le varois aurait eu un palmarиs autrement plus йtoffй ! La lecture de son palmarиs donne une autre impression !

Questionnaire de Proust

Extrait du livre Plus fort qu’avant (page 300), deux rйponses de Virenque :

Son premier livre oщ il expliquait ne jamais s’кtre dopage est un exemple de franchise, en effet !





Written by admin


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *